Un site utilisant WordPress.com

la sauge


 

Sauge


 

Noms communs : Sauge des jardins, sauge officinale.
Nom botanique :
Salvia officinalis, famille des labiées ou lamiacées.
Nom anglais :
Sage.

Partie utilisée: Feuilles
Habitat et origine :
Originaire des pourtours de la Méditerranée, la sauge est un sous-arbuste qui fut introduit en Europe de l’Est et du Nord au Moyen Âge, puis en Amérique au XVIIe siècle. On la cultive commercialement en Albanie, dans l’ex-Yougoslavie, en Turquie, en Grèce, en Italie, en France, en Angleterre et en Amérique. Elle affectionne les sites bien ensoleillés et les sols bien drainés.

Ne pas confondre la sauge dont on traite dans cette fiche (Salvia. officinalis) avec la sauge chinoise (Dan ShenSalvia miltiorrhiza), dont les propriétés diffèrent. En Médecine traditionnelle chinoise, la racine de S. miltiorrhiza est notamment employée pour traiter les troubles hépatiques et circulatoires.

Indications

Efficacité possible

Traiter la pharyngite.

Voir la légende des symboles

Efficacité incertaine

Traiter l’herpès labial en association avec la rhubarbe (voie externe); améliorer la mémoire (voie interne).

Usage reconnu

Traiter les troubles digestifs, la transpiration excessive, l’inflammation des muqueuses de la bouche, du nez, du pharynx et de la gorge.

Usage traditionnel

Traiter les infections du système respiratoire et les inflammations de la muqueuse buccale, la galactorrhée; faire tarir la lactation; réduire les bouffées de chaleur de la ménopause.

Posologie

Troubles digestifs, transpiration excessive, bouffées de chaleur, galactorrhée

  • Feuilles séchées. Infuser pendant 5 à 10 minute, de 1 g à 3 g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau bouillante. Boire trois fois par jour.
  • Teinture (1:10). Prendre 25 gouttes, trois fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1). Prendre de 1 ml à 3 ml, trois fois par jour.
  • Extrait sec (5,5:1). Prendre de 180 mg à 360 mg, trois fois par jour.

Inflammation des gencives, des muqueuses de la bouche, du nez, du pharynx et de la gorge

  • Se gargariser ou badigeonner les parties atteintes avec une infusion : 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle dans 100 ml d’eau ou 5 ml d’extrait liquide dans 100 ml d’eau, trois fois par jour. On peut aussi utiliser cette infusion lorsque le port d’une prothèse dentaire cause des douleurs aux gencives.

Historique

Déjà connue à l’époque des pharaons, la sauge a traversé les siècles et les continents aussi bien comme aliment que comme médicament. Ses propriétés souveraines pour favoriser la digestion et traiter les infections des muqueuses étaient déjà connues des Grecs de l’Antiquité. Ce même usage médicinal fait aussi partie de la médecine ayurvédique (Inde) qui utilise à cet effet quelques espèces locales de sauge. Pline l’Ancien (antiquité grecque) rapportait qu’elle pouvait améliorer la mémoire. À l’époque des grandes épidémies de peste en Europe, elle était l’un des composants du célèbre « vinaigre des quatre voleurs » réputé protéger contre la peste. Elle est, encore de nos jours, souvent associée à d’autres plantes pour la préparation de décoctions ou d’infusions, de sirops ou de pommades.

Recherches

Efficacité possible Pharyngite. Les résultats d’un récent essai clinique à double insu avec placebo mené auprès de 286 patients indiquent que la sauge peut soulager efficacement la pharyngite causée par une infection virale aiguë1. Dans cet essai, un extrait liquide aqueux (15 %) a été appliqué sur les parois internes du pharynx à l’aide d’un vaporisateur. Les auteurs rapportent que la sauge a été nettement plus efficace que le placebo pour soulager la douleur causée par l’inflammation.

Efficacité incertaine Herpès labial. Les résultats d’un essai publié en 2001 et portant sur 149 sujets indiquent qu’une pommade associant des extraits de sauge et de rhubarbe s’est révélée aussi efficace qu’une pommade à base d’acyclovir (médicament classique) pour guérir des lésions causées par l’herpès labial. La pommade renfermant seulement un extrait de sauge a été moins efficace que les deux autres produits (la guérison a pris en moyenne une journée de plus)2.

Efficacité incertaine Mémoire. Un essai à double insu avec placebo publié en 2003 et mené par des chercheurs Iraniens indique qu’un extrait de sauge équivalant à environ 1 g de sauge par jour peut améliorer les performances cognitives de patients souffrant de la maladie d’Alzheimer. Cette étude de quatre mois a été effectuée auprès de 49 sujets souffrant de déficit cognitif léger à modéré. Les auteurs ont également observé que la sauge avait eu un effet bénéfique sur l’agitation des patients3.

Un essai préliminaire à double insu avec placebo a récemment été mené auprès de 30 sujets sains. Les résultats indiquent que 300 mg à 600 mg de feuilles de sauge séchées peuvent améliorer la mémoire et l’humeur tout en réduisant l’anxiété4.

Usage reconnu La Commission E d’Allemagne reconnaît l’usage de la sauge pour soulager les troubles digestifs et la transpiration excessive (voie interne) ainsi que pour traiter l’inflammation des muqueuses du nez et de la gorge (voie externe). L’ESCOP lui reconnaît en plus des indications spécifiques pour les inflammations du pharynx, des gencives et des muqueuses de la bouche. En Allemagne, l’efficacité de l’infusion de sauge est aussi reconnue pour traiter les inflammations causées par le port de prothèses dentaires et comme traitement de soutien en cas d’inflammation des muqueuses gastro-intestinales.

Au cours des années 1930, on a mené une série d’études démontrant l’action antisudorifique de la sauge. Une étude allemande au su, menée en 1989 auprès de 80 personnes souffrant de transpiration excessive, indique qu’un extrait aqueux sec (440 mg/jour) était aussi efficace qu’une infusion (4,5 g/jour) pour atténuer la sudation5. Au cours étude au su publiée en 1998 et portant sur 30 femmes, des chercheurs italiens ont conclu qu’un extrait contenant de la sauge et de la luzerne pouvait soulager les bouffées de chaleur attribuables à la ménopause6.

En laboratoire, on a observé que la sauge avait une activité antibactérienne (notamment contre les bactéries responsables de la gingivite)7 et antivirale (notamment contre le virus responsable de la stomatite qui cause une inflammation de la bouche)8.

L’acide rosmarinique que renferme la plante contribuerait à son action anti-inflammatoire et neuroprotectrice5,9. Ses composés polyphénoliques, dont les dérivés de l’acide caféique, lui conféreraient une action antioxydante, tandis que les polysaccharides que renferment ses feuilles auraient une action immunomodulatrice10.

Précautions

Attention

  • L’usage prolongé de l’huile essentielle de sauge ou de l’extrait alcoolique peut provoquer des convulsions de type épileptique et pourrait être toxique pour le système nerveux en raison de sa teneur en thujone, un composé aromatique présent notamment dans l’absinthe.

Contre-indications

  • Femmes enceintes ou qui allaitent.

Effets indésirables

  • Aucun aux dosages recommandés.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • Aucune connue.

Avec des médicaments

  • Aucune connue.

Publicités

Commentaires sur: "la sauge" (28)

  1. Rho la la … Sauge et Luzerne ?Trouvez moi un champ que j’aille brouter ça vite fait bien fait … Ca preeeeeeesse !Pourquoi que tu me l’as pas dit plus tôt, hein, dis ?LoLa_NB (La Provençale intéressée)

  2. ben vu l’âge, on pourra brouter ensemble, mdr!

  3. Hello ,j’adore quand tu racontes l’histoire de la plante ,ses légendes , ses voyages , ses utilisaions au cours des siècles !Moi , j’utilise pour la toilette du " Saugella" à base de sauge :(c’est pour les bébés)c’est pour calmer les irritations cutanées dû à une eau trop calcaire !une autre utilisation de la sauge !!!!!!!

  4. ha oui pas mal ta recette faudra que j’essaye j’en ai plein le jardin de la sauge, comme ça Lola pourra venir brouter! parcontre je veux bien la recette du vin de sauge, je suis preneuse! quantà se faire du bien, faisons nous du bien!!!! Merci faith, ça me donne envie de continuer, je vois que ça vous intéresse!

  5. papypoutous a dit:

    quoi dire de + sur la sauge après toutes tes données.sinon une petite recette que tu ne trouvera nul part puisque c’est moi qui l’ai inventée.la soupe de sauge de papypoutous:dans une casserole, 1grosse cuillère d’huile d’olive vierge pressée à froid et tout le tsoin tsoin.Faire revenir deux gousses d’ail couper en tranche "comme des frittes" oui je sais l’ail est très gros de part chez nous. Ne pas le laisser brûler. Faite revenir deux cuillères de semoule moyenne juste brunie. ajouter de l’eau pour deux bonnes assiettes de soupe et trois belles feuilles de sauge, laisser chauffer 5 à 10 minutes. Facultatif cassez un oeuf et bien le t’ouiller. On peut aussi mettre des petites pattes à soupe, à la place de la semoule , genre petite étoiles pattes avec les lettres ou cheveux d’anges. Avant çà, boire un petit verre de vin de sauge, la recette sur demande mais pour les initiés cela ressemble beaucoup a la trousspinette.Gros poutous :o))

  6. papypoutous a dit:

    Quelques petits rajouts pour la soupe.le vin de sauge , facile.80 g de plante séchée que vous ébouillantez avec 1 litre de vin blanc ou rouge ou, encore mieux, avec du vin doux. (moi je rajoute un peu de cannelle et une pincée de poivre). Laisser refroidir, garder 3,4 jours et filtrer. Les diabétiques bien entendu, à fabriquer avec du vin non sucré.on peut laisser une petite branche a l’intérieur comme sur la photo. http://195.101.208.254/app_image/boutique/fiche/40MANCIPC378.jpgGros poutous :o))

  7. Bien contente d’avoir appris des choses , quel dommage pour les photos disparues , qui a tout mangé là ? dire qu’il y a dans la nature tant de choses et de recettes oubliées , chaque plante détient ses trésors de bienfaits , bizzz et good week-end !!

  8. merci pour tes recettes vincent, passes un doux week-end!

  9. Sans rapport, fais moi penser à te donner la vraie recette du biscuit de mer… rapport à mon dernier billet. (et déchaines si tu veux LOL)Agamede.

  10. j’attends la recette de mer et pour le déchainement pour ce soir c’est trop tard, je dors à moitiè! mais si tu me donnes la permission, fais moi confiance, je n’y manquerais pas!lol!

  11. waw, tout ce qu’on apprend en un seul billet, sur les bienfaits de la sauge ! J’essaierai de m’en souvenir, en cas de pharyngite, et pour la mémoire justement, faudrait p’tet que j’commence dès maintenant. Sérieux, j’ai une idée par minute, tant et si bien que j’ai plus de place de cerveau disponible, pour tout le reste. J’oublie plein de trucsmerci d’être passée sur le blabla abandonné, à bientôt ma JojoSo

  12. faut faire le ménage, oter les p’tites idées à la con et ne garder que les grandes!lol! j’apprends en même temps que vous, je savais pas tout ça non plus!

  13. Mumu la Grenouille a dit:

    Si c’est bon pour la mémoire, il faudra que je me souvienne d’en planter dans mon jardin !

  14. kikou ,joe!!!!!il ne ma manque plus que le jardin,dans mes pots cela ne tiens pas……….ici le temps joue au hiohiobises

  15. Pour Joe :Définition du curseur : C’est la fléchette qui te montre du doigt ou tu vas te poser si tu cliques-souris !

  16. j’adore le curseur!!!!!!!bisouillespat

  17. ha qui c’est qui me montre du doigt??? nomdidiou! c’est pas beau de montrer du doigt!!!!

  18. qui c’est qui te montre du doigt!!!boudiou!!!!!!!!!!

  19. c’est pas moi!!-un l’heure(je suis couchée!!)-un doigt???j’en ai…8?non neuf-un curseur……….ba Ba ba quésaquo?bises

  20. moi aussi j’vais me coucher, j’ai mes p’tits noeils qui se ferment, des doigts, j’en ai treize et un curseur c’est pas un curseur c’est un pointeur, selon agamède! pouf! ça m’fatigue tout ça! ciao bella! buona note!

  21. Joe, pendant que tu dors, je vais alimenter ton vocabulaire féminin. Pour contrarier trés fort un homme, tu parles de menstruations, de dysménorrhées, d’anglais, de coquelicots, de tampons, de serviettes hygiéniques ou périodiques.Je ne connais rien de mieux pour les faire fuir ! Je reconnasi aussi qu’il n’y a rien de plus décourageant que ces choses là !Par contre, pour l’attirer, tu parleras de décolleté, de dentelle, de pigeonnant, de balconnet, de lingerie fine, de bas, de satin, de soie, de porte jaretelles, de guêpière, de … Dans ce registre là, suis nettement plus calée !Rhaaa ! Le vocabulaire féminin !LoLa_NB (La Provençale féminine jusqu’au bout des ongles)

  22. Où doit-on aller pour partir de la sauge, rencontrer un pointeur, avoir une leçon de phisio t finir dans la dentelle? Très simple! Ici !

  23. mdr! c’est vrai que partant de la sauge, on est allé loin quand même! ben finalement t’as trouvé Marc, j’suis une grande fille toute simple!lol!

  24. Mais C que ça dissipe grave ici !mdrrrrrrbon Joe, pense à passer sur ton livre d’or et ta page de profil, je t’ai mis des petits mots partoutouiouiouià bientôt

  25. merci ma zounette! je vais y aller voir!

  26. merci pour tes gentils mots cela me touche bises

  27. ☼ CHRISTINE-MAÏRE a dit:

    Alalala ! Quel dommage ! te faut mettre tes images dans un site hébergeur pour plus les perdre , dis z’y à bibi si çà t’intéresse , de filerai ad. bisesss to soonnn !

  28. papypoutous a dit:

    ah !!!! Joe, j’attendais ton commentaire.il semblerai que les autres bloggers n’ont pas envie de jouer à "chicha la fava" et aux autres jeux d’autre fois. Et bien pourtant faudra qu’ils y jouent car je vais en mettre un paquet.Gros poutous ;o))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :