Un site utilisant WordPress.com


La Mouna de Blida
qu’elle est bonne j’te dis pas

Ingrédients

1 kg de farine
40 à 50 g de levure de boulanger (à acheter chez le boulanger et à garder au réfrigérateur)
4 œufs
250 g de beurre
300 g de sucre
eau de fleur d’oranger (en pharmacie) et non eau aromatisée …
extrait de vanille
1 orange
1 œuf
4 sachets de sucre vanillé

Le levain

Bien mélanger 200 g de farine (prise sur le kg) et la levure de boulanger (coupée en morceaux) dans de l’eau tiède. On obtient une pâte collante qu’il faut laisser monter durant 1 heure et demie.

Le mélange

Mélanger les œufs bien battus, le sucre, les râpures de l’orange et son jus, le beurre (en petits morceaux), 6 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger et 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille.

La pâte

Dans un grand récipient (qui contiendra tout), mettre la farine restante (800 g) dans laquelle on fait un trou. On y place le mélange que l’on recouvre du levain et on pétrit, on pétrit et on pétrit … jusqu’à obtenir une pâte qui ne colle ni aux mains ni au récipient. Si la pâte est trop molle, ajouter un peu farine en pétrissant.
Ensuite on enveloppe le récipient dans un linge propre. Le tout, recouvert d’une couverture, se place dans un endroit chaud durant toute une nuit.

Les boules

Le lendemain (8 h !), faire des boules avec la pâte qui a doublé de volume (avec 1 kg de farine, on fait 4 boules). Poser les boules sur du papier d’aluminium beurré ou du papier cuisson sulfurisé et laisser reposer 3 heures.

La cuisson

Badigeonner chaque boule avec du jaune d’œuf (1 seul suffit) et recouvrir de sucre vanillé. Faire 2 fentes en croix sur le sommet ;
Faire chauffer le four à 190 °C. Mettre 2 boules sur la plaque du four placée au milieu du four Attendre 25 minutes. A vous de juger si elles sont assez dorées et roussies. (planter un couteau pour juger). Faire cuire les 2 autres boules.
Vous avez 4 mounas d’environ 18 cm de diamètre et 7 cm de hauteur.
Bon appétit !

confectionnées par Frédérique MM le 03/02/2005

confectionnées par Frédérique MM le 03/02/2005

Recette aimablement transmise par Jean Piscini

Variante :

L’eau de fleur d’oranger, au moins 10 cuillères à soupe par kilo de farine, a l’inconvénient de ramollir fortement la pâte.
Employer plutôt de l’extrait naturel d’orange Vahiné (super marché) ; le dosage est indiqué sur le flacon, et ajouter au moins 2 oranges et 1/2 citron râpés (par kilo de farine).

confectionnée par Mme Françoise BN pour Pâques 2005

Publicités

Commentaires sur: "recette de mouna (un brin de nostalgie pour papypoutous)" (8)

  1. papypoutous a dit:

    et ben! Je pensais pas qu’on pouvait autant se prendre la tête avec un gâteau! Quoiqu’il en soit mona ou mouna ( je suis née à Alger mais d’origine essentiellement espagnole) c’est un régal! Merci pour toutes ces précisions, amitiès a+ (Joe 25 aout 07 ou 08 ?)Alors tu comprend bien que papypoutous se doit de porter lui aussi son eau au moulin !!!Mettre la farine dans le pétrin on s’aménage une couronne, ous qu’on met tous les liquides : œufs, la levure, la râpure, le lait, le levain dilué dans l’eau d’anis tiède le rhum (… il faut surveiller que c’est le maris s’le tape celui-là). Bien pétrir la pâte avec l’huile tiède. La pâte doit avoir la consistance de la pâte du pain, elle ne doit pas coller aux mains. Attroupés autour du pétrin, enfant, nous suivions d’un œil alléché et gourmand, les gestes de maman, les manches retroussées jusqu’aux coudes et le tablier à la ceinture. On nous permettait de mettre les mains dans la pâte. C’est papa qui prenait le relais quand cela devenait sérieux, mais c’est toujours maman qui finissait de pétrir, il faut que la pâte fasse des cloques disait-elle. Alors elle mettait la pâte dans une corbeille bien farinée. Toutes les couvertures et édredons disponibles dans les armoires se superposaient sur la corbeille afin de générer une douce chaleur. Au petit matin Maman allait soulever un coin de l’énorme amoncellement laineux, elle reniflait longuement, scrutait d’un œil expert les boursouflures apparues sur la surface luisante, plongeait l’index dans la pâte, telle une accoucheuse annonçant une proche délivrance, déclarait ; ce sera dans une heure où deux.(Je vous est donné la recette pour 8 k de farine mais vous avez devinez que là il s’agit de 20 kilos de farine)Y faut alors couper des rondelles de papier blanc, grandeur d’une assiette et on se les graisse au beurre.Les monas on se les forme en dôme, la grosseur d’un gros bol. Et on se les laisse monter encore une heure, après les avoir recouvert d’un linge. (Pour les enfants, faire des formes : de poisson, poulet, dinosaure, maison, bonhomme, des couronnes et des monas petit model environ 10 cm de diamètre et à la cuisson, enfoncez un œuf sur le haut jusqu’à la moitié et mettez à cuire. Dés que la mona es retirée, l’œuf et remplacez par un œuf en chocolat).Avant de les mettre au four, on s’fait une croix de 2 cm sur le milieux d’la mona ac’ de ciseaux, et on s’les passe au jaune d’œuf bien battu et s’les saupoudre avec le sucre concassé. La cuisson : très important, ne pas être pressé le four doit avoir une chaleur modéré, (180°). Enfournez environ 40 à 50 mn voir plus faire le teste du couteau, plongé dans la mona il doit ressortir sec. Les monas doivent avoir la couleur des belles filles bien bronzées de chez nous. On savourait la mona, si amoureusement Bichonnée, en famille .Cette délicieuse brioche se mangeait traditionnellement pour la St Couffin du lundi de pâques. Il y avait les échanges ; on portait des monas à la famille, aux voisins, qui nous donnait aussi des monas. Si bien qu’après Pâques ils nous était difficile de savoir si on mangeait les nôtres où celles du voisin.Quelques jours plus tard, quand les monas devenaient un peu dures, trempées dans le café au lait c’était délicieux.Chez nous la cuisson se faisait au four du village, le boulanger en voyait de toutes les couleurs durant ce temps ou chaque ménagère se transformait en pâtissière experte. Il entendait aussi des vertes et des pas murent, il écoutait tout et ne disait rient. On peut dire que les monas Chrétiennes cuisaient en même temps que les quesras Musulmanes et que certains plats Juifs sans que cela ne crée aucun conflit. Tchao, Salut, Shalem alikoum, Shalom.

  2. joe ailes a dit:

    j’ai pas compris vincent pourqoi tu me demandais le 25 aout 07 ou08? elle me parait encore plus compliquée ta recette! rien qu’à la lire, je suis décourégée!lol! mais merci quand même!

  3. joe ailes a dit:

    nous aussi, on était tous autour de maman quand elle faisait les gâteaux, d’ailleurs ya une chanson de nougaro qui dit que "rien n’est plus beau que les mains d’une femme dans la farine" ! de bons souvenires que tout ça, merci du partage vincent

  4. papypoutous a dit:

    Je ne rappelais plus si t’avais mis ce com en 2007 ou 2008 et la recette c’est pour 20 kilos de farine c’est peut être pour cela que c’est compliqué, mais c’était la fête.Dans mon album photo j’ai ed belles photos "confection de la mona" Gros poutous ;o))

  5. joe ailes a dit:

    je me souviens plus non plus, ha ben je vais venir voir tes photos, c’est mieux que des explications!

  6. Ah mais attends,, j’comprends plus rien ! J’viens de mettre un comm’ et j’le vois pu ?!OOH chuis trop bête, là c’est la recette de la Mouna, un aut’ billet en faitBen tu chômes pô ! J’peux en avoir un tit bout de brioche ? L’en reste ?M’fait sourire la fin du comm’ de Papy, paske la smala, c’est un peu (beaucoup) comme ça qu’elle est composée. Avec une Mouna en chair et en os. Plus d’os qu’d’chair, d’ailleurs. J’la mangerais pô cette Mouna là lol

  7. joe ailes a dit:

    t’as raison, elle a l’air coriace ta Mouna à toi! mdr! mais son coeur c’est un loukoum! tu m’ras toujours rire toi!!! gros bisous ma puce( c’est vrai je suis toujours à contre courant, quans les autres sont en forme , j’veux arrêter et vice-versa!)

  8. joe ailes a dit:

    heu regarde s’il reste un p’tit bout mais agamède est passé par là, c’est un vorace!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :