Un site utilisant WordPress.com


:: LES SOURCES SALÉES ::

La mer en Auvergne

La nature est parfois fantasque. Pourquoi a-t-elle justement choisi l’Auvergne pour y installer un petit refuge de faune et de flore maritimes ?…

          L’intérêt des sources salées, qui sont principalement concentrées en Auvergne suivant un ligne Nord-Sud passant par la capitale régionale, n’est pas négligeable. Au sein de cet environnement unique se développe une microfaune et surtout une flore que l’on ne retrouve que sur le littoral, ainsi qu’au cœur des prés-salés lorrains. Cette curiosité naturelle s’explique par le forte teneur en sel (chlorure de sodium) de l’eau qui sourd la terre.
Lors des fortes chaleurs estivales, il est parfois possible d’observer la trace blanchâtre laissée par le sel après l’évaporation de l’eau. Mais ce phénomène est assez rare car la teneur de sel par litre, c’est-à-dire, très loin des proportions maritimes qui sont de l’ordre de trente-cinq grammes par litre.
 


Le glaux maritime, une plante qui profite des eaux salées des sources d’Auvergne

Une flore d’ailleurs
Le plus étonnant est la présence, autour de ces sources, d’une flore dite halophile (halo : sel et phile : qui aime). Cette flore rencontrée ordinairement en bord de mer, est constituée de plantain, de glaux maritime, de spergulaire marginée, de puccinelle à épis distants, d’agrostis à stolons, de carex à épis distants, de troscard maritime, de scirpe maritime ou encore de jonc de Gérard… liste bien évidemment non exhaustive. Cette présence demeure un mystère.

Certains évoquent la renaissance des graines, âgées de trente millions d’années, lorsque la mer recouvrait la Limagne ; d’autres pensent que le vent et les oiseaux migrateurs ont servi de relais. Enfin, l’hypothèse de l’adaptation des plantes d’eau douce en milieu salé n’est pas non plus écartée.
Ces plantes halophiles ont su développer d’ingénieux systèmes pour vivre dans ce milieu salé difficile. Elles sont souvent de taille réduite et vivaces, ne disparaissant donc pas en hiver. Le plus important pour elles est de restreindre leurs pertes en eau. Pour ce faire, leurs feuilles et leurs tiges charnues sont recouvertes d’une sorte de tissu imperméable, limitant la transpiration. De plus, un système racinaire spécifique régule l’absorption du sel. Leur répartition autour des sources répond aux exigences précises des conditions écologiques : exposition, degré d’humidité ou de salinité.

Pour mieux faire connaître la richesse de ce milieu unique dans le Massif Central, le Conservatoire des Espaces et Paysages d’Auvergne a réalisé et édité un brochure, Sources Salées d’Auvergne, qui donne les clés de la compréhension et de la découverte de ces îlots marins en terre volcanique.

La vie en miniature

Comme la flore, la faune halophile s’épanouit autour des sources salées. Mais étant donné la petite taille des milieux salés auvergnats, cette faune n’est représentée que par certains insectes appréciant les zones maritimes. Coléoptères, punaises, libellules et criquets se cachent entre les feuilles et les tiges des plantes. Dans l’eau minérale salée, on trouve aussi des algues unicellulaires, des diatomées. Une seule et unique cellule enfermée dans une sorte de boîte symétrique et richement décorée à l’image de la Cyclotella comta ou de l’Anomœneis sphærophora, pour les spécialistes. Bien évidemment invisibles à l’œil nu, ces algues maritimes prouvent la qualité de l’eau de ces sources.

::  LES SANCTUAIRES  ::s


Source romaine
de Bard à Coudes


Le pré-salé
près de Saint-Nectaire


Le pré-salé
près de Saint-Nectaire

La Tête
de Lion

Publicités

Commentaires sur: "les sources salées en auvergne" (1)

  1. joe ailes a dit:

    ya une erreur, c’est pas à coudes mais à boudes, à côté de chez moi en Auvergne, pas dans le Nord, lol! d’ailleurs on fait souvent le circuit à pieds, sur ce site on peut aussi traverser la vallée des Saints, gros monticules de terre ocre rouge, sur les coteaux ensoleillées poussent de la vigne qui produit un vin honnête, le vin de Boudes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :